Fonctionnement, entretien : tout sur les freins de son véhicule

0
163
Disque de freinage d'une voiture

On s’attarde très peu souvent sur les freins de son véhicule, et pourtant ! Les freins sont les organes essentiels de la voiture. Ils permettent, ainsi que toute la technologie liée au système de freinage, de maintenir le véhicule et au conducteur, d’en garder la maîtrise. Envie d’en apprendre un peu plus ? Ces quelques points vous aideront à comprendre le fonctionnement de votre système de freinage et comment faire pour le conserver le plus longtemps possible.

Comment fonctionnent les freins d’une voiture ?

Pour savoir comment fonctionnent les freins d’une voiture, il faut d’abord savoir où ils se situent. Ils sont placés au niveau des roues, un frein pour chacune d’entre elles. Les motos comportent donc deux freins et les voitures en possèdent quatre. Il faut cependant savoir que tout le système de freinage n’est pas réparti de la même manière à l’avant et à l’arrière du véhicule. Ainsi, environ 70 % du freinage est engagé sur l’avant et 30 % sur l’arrière. Cette répartition se fait automatiquement sur le véhicule et permet d’équilibrer le véhicule.

Deux types de freins sont utilisés par les constructeurs automobiles :

  • Les freins à disque

Les disques de ce type de frein font partie intégrante de la roue. Lorsque le conducteur actionne la pédale de frein, les plaquettes de frein se collent contre le disque et provoquent son ralentissement, entraînant ainsi l’arrêt progressif du véhicule. Au-delà de 30 000 km parcourus, les plaquettes de frein peuvent présenter des signes d’usure. Pour ne pas risquer l’accident, mieux vaut effectuer un contrôle en garage ou se fournir en pièces détachées sur des sites spécialisés tels que : https://www.mister-auto.com/plaquette-de-frein/.

  • Les freins à tambour

Les freins à tambour sont composés d’une cloche, solidaire à la roue, et de deux mâchoires. Lors du freinage, ces dernières s’écartent et viennent frotter la paroi de la cloche, provoquant donc le ralentissement du véhicule.

Il arrive qu’il n’y ait pas les mêmes dispositifs de freinage à l’avant ou à l’arrière du véhicule. Ainsi, on peut parfois trouver un frein à tambour à l’arrière et un frein à disque à l’avant. Ceci parce que les freins à disque permettent un freinage plus progressif.

Quelle différence avec le frein moteur ?

Vous avez sûrement dû entendre parler du frein moteur. S’il est destiné, lui aussi, à ralentir le véhicule, il n’opère cependant pas tout à fait de la même manière que les freins à disque ou à tambour que l’on vient de citer. En réalité, on peut même qualifier le frein moteur de frein « naturel », qui permet de ne pas actionner la pédale de frein.

Le frein moteur, très peu cité, et pourtant quotidiennement utilisé par les conducteurs. Lorsqu’il s’agit d’arrêter son véhicule, ce dernier a en effet deux choix : actionner la pédale de frein ou décélérer, c’est-à-dire enlever son pied de la pédale d’accélération et laisser la voiture poursuivre sa course. Ce ralentissement du véhicule sans action spécifique de la part du conducteur, c’est ce qu’on appelle le frein moteur. Concrètement, le moteur n’est plus alimenté en carburant lorsque la pédale d’accélération n’est plus enclenchée. Les roues, elles, continuent cependant de tourner grâce aux pignons de la boîte de vitesse.

Le frein moteur permet de limiter l’utilisation de la pédale de frein et de prolonger la durée de vie de ses freins. D’un point de vue économique, le frein moteur permet au conducteur de ne pas brûler inutilement du carburant.

Comment prolonger la durée de vie de ses freins ?

Les freins sont des pièces mécaniques très précieuses sur un véhicule. Il est donc très important de les préserver le plus longtemps possible, ceci pour éviter le risque évident d’un accident de la route. Pour prolonger leur durée de vie, le conducteur peut appliquer ces quelques précieux conseils :

  1. Anticiper : c’est la clé de la bonne conduite. Respecter les limitations de vitesse, observer le comportement des autres automobilistes sur la route et respecter les distances de sécurité permettent d’anticiper les évènements et de ne pas avoir à freiner au dernier moment. Pour ne pas endommager prématurément ses freins, il n’y a pas de secret : il faut les utiliser au minimum. Grâce à une bonne anticipation, le conducteur peut ralentir en douceur, aux abords des ronds-points, avec le frein moteur.
  2. Décharger la voiture : plus la voiture est lourde, plus elle demande au conducteur d’augmenter la pression sur la pédale de frein. On l’aura donc compris, l’allongement de la durée de vie des freins passe également par l’allégement de la voiture.
  3. Partez en avance : il s’agit d’une autre forme d’anticipation. Lorsque l’on est pressé et en retard, de nombreux conducteurs adoptent une conduite dangereuse avec la réduction des distances de sécurité et les freinages abusifs. S’ensuit inévitablement une usure accélérée du système de freinage.
  4. Faire réviser régulièrement ses freins : même avec toute la bonne volonté, les freins s’usent et demandent à être changés. Au-delà de 30 000 km, les plaquettes de frein peuvent être particulièrement endommagées, il convient donc de les remplacer. À noter qu’une conduite sportive ou urbaine use plus vite les plaquettes de frein, il peut alors être nécessaire dans ce cas de les changer tous les 10 000 km. Enfin, soyez attentifs aux signes avant-coureurs. Bruits sourds, vibrations, secousses ou pédale molle signifient qu’il faut urgemment faire réviser les freins de son véhicule.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici