Code de la route : l’examen est-il plus dur qu’avant ?

0
811
panneaux de circulation

L’examen du Code de la route est un préalable à l’examen pratique en vue de l’obtention du permis de conduire. Cette épreuve du Code de la route consiste à répondre à une série de questions. L’examen a évolué au fil du temps et depuis la loi Macron, il a connu une petite réforme, que ce soit en matière d’organisation ou concernant son contenu. Aujourd’hui, beaucoup se demandent alors s’il n’est pas devenu plus difficile qu’avant.

S’inscrire en ligne pour l’examen du Code de la route

L’entrée en vigueur de la loi Macron n’est pas passée inaperçue en 2016, c’est le moins que l’on puisse dire. Avec ses 300 articles et quelques, ce texte qui se voulait révolutionnaire a chamboulé de nombreux domaines « pour la croissance, l’activité et l’égalité des chances économiques » selon ses principaux instigateurs.

Grâce à cette loi, l’examen du Code de la route changé en fond en forme. Côté organisationnel, des dispositifs ont été mis en place pour faciliter la vie des candidats. Avant, plusieurs milliers de candidats de certains départements devaient attendre une cinquantaine de jours après s’être inscrits avant de pouvoir se présenter à l’examen du Code de la route. Fort heureusement, la réforme a permis aux sociétés privées titulaires d’un agrément d’accueillir les épreuves du code.

Désormais, il est possible de s’inscrire en ligne pour passer rapidement cette épreuve, quel que soit le département d’origine du candidat. Par exemple, si vous voulez passer l’examen du Code de la route à Bordeaux, Paris, Nantes, par exemple, vous pouvez vous inscrire en ligne depuis chez vous et choisir le centre d’examen qui vous arrange. Vous pourrez même choisir la date et l’heure qui vous conviennent.

Les prérequis pour l’inscription à l’examen du Code de la route en ligne

Avant de finaliser votre inscription en ligne pour le Code de la route, vous devez avoir l’âge minimum requis et avoir un numéro NEPH (Numéro d’Enregistrement Préfectoral Harmonisé).

L’âge minimum

L’âge minimum autorisé dépend du permis visé. Ainsi, si vous souhaitez obtenir un permis de conduire en conduite accompagnée, vous devez avoir 15 ans minimum pour pouvoir vous inscrire à l’examen du Code. Pour rappel, c’est après la réussite de l’examen du Code de la route que les candidats à ce type de permis peuvent passer les 20 heures de conduite avec l’auto-école et les 3000 km de conduite accompagnée.

Si vous vous inscrivez pour le permis de conduire de la catégorie A1 ou B1, vous devez être âgé d’au moins 16 ans au moment de passer l’examen du Code de la route. Enfin, si vous visez le permis B ou A2, vous devez avoir au moins 17 ans au moment de passer l’épreuve.

Le numéro NEPH

Le numéro NEPH vous sera demandé lors de l’inscription à l’examen du Code de la route en ligne. Pour l’avoir, vous devez avoir à portée de main une pièce d’identité, une photo d’identité récente et un justificatif de domicile valide (moins de 6 mois).

Une fois ces pièces rassemblées, il ne vous reste plus qu’à demander votre numéro sur le site de l’ANTS, via la section « Demander un permis de conduire ». Vous devrez alors créer un compte, le valider grâce à un lien envoyé par email et compléter le formulaire en ligne. Ceci fait, vous allez recevoir votre numéro NEPH à 12 chiffres et vous pouvez vous inscrire en ligne pour passer l’épreuve du Code de la route.

Le coût de l’examen du Code de la route

Pour finaliser l’inscription à l’examen du Code, vous devez vous acquitter des frais de passage à l’épreuve. Cela coûte 30 € si vous êtes un candidat libre. Ce montant est déjà inclus dans votre forfait auto-école si celle-ci se charge de vous inscrire. Vous pouvez régler le paiement par carte bancaire. En cas d’échec à l’examen du Code de la route, vous pouvez vous réinscrire pour retenter votre chance à condition de payer une nouvelle fois les 30 €.

voiture miniature ordinateur code de la route

Le déroulement de l’examen de Code de la route

L’examen théorique du Code de la route se passe en salle. Vous aurez à répondre à des questions à choix multiples. En tout, vous répondrez à 40 questions avec l’obligation de trouver au moins 35 bonnes réponses pour réussir l’épreuve. Vous disposez de 25 à 30 minutes. Les questions vont désormais avec des photos et des vidéos pour vous mettre en situation.

Les résultats de cette épreuve seront publiés le jour même. Si vous avez réussi l’épreuve du Code de la route, vous avez 5 ans pour passer l’épreuve pratique. Avant de vous présenter à cet examen final, vous devez suivre quelques heures de conduite. Si au bout des 5 ans, vous n’avez pas obtenu votre permis de conduite, vous devez passer à nouveau l’examen du Code de la route.

Ce qui a changé concernant l’examen du Code de la route

La réforme progressive de l’examen du Code de la route a modifié certaines choses. Auparavant, les 40 questions étaient piochées dans un recueil de 700 questions uniques. 300 nouvelles questions uniques ont intégré ce recueil pour porter le nombre total à 1 000. Afin d’y répondre correctement, les candidats au Code doivent alors maîtriser les 10 thématiques suivantes :

Les règles de la circulation routière

Cette thématique est la plus importante, elle concerne les signalisations, les règles de priorité, les intersections, les limitations de vitesse, les dépassements ou encore le stationnement.

Le conducteur

Cela concerne les bonnes pratiques au volant. On aborde surtout l’état d’esprit et le comportement qu’il faut avoir en conduisant.

La route

Ce thème concerne les différents types de routes, les règles et la manière de conduire sur les routes dangereuses ainsi que les situations difficiles.

Les notions diverses

Pour connaître le côté administratif de la conduite d’une voiture. Cela concerne les documents d’assurance, les formulaires pour le constat, les sanctions et les amendes auxquelles s’expose le conducteur, les infractions, la récupération ou le remplacement du permis de conduite, etc.

Les autres usagers de la route

Ce thème aborde les autres véhicules et les passants qui utilisent la route pour savoir comment se partage la route.

Prendre et quitter son véhicule

Cette thématique parle des méthodes à adopter pour s’installer et démarrer la voiture, ainsi que la manière d’en sortir.

La sécurité du passager et du véhicule

Cela concerne l’installation des passagers dans le véhicule et l’usage des équipements comme les ceintures de sécurité ou les sièges bébé pour optimiser la sécurisation de tout le monde en fonction de leurs âges.

La mécanique et les équipements du véhicule

Cette partie parle du fonctionnement du moteur, de son entretien, l’importance de feux, des signaux et indicateurs du tableau de bord, du remplacement des pièces et des équipements, etc.

Les premiers secours

Cette partie aborde le comportement et les mesures à prendre en cas d’accident, comment porter secours aux blessés, comment tâter le pouls, comment alerter les secours, etc.

L’environnement

Ce dernier thème parle de l’impact environnemental de la conduite d’une voiture selon sa motorisation ou le type de carburant. Cette partie sensibilise également les candidats pour une conduite éco-responsable.

femme fond jaune avec un volant dans les mains

L’examen du Code de la route est-il devenu plus difficile ?

Pour revenir à la première question posée, la réforme n’a pas du tout compliqué l’examen du Code de la route. Certes, de nouvelles thématiques et de nouvelles questions ont été intégrées dans l’épreuve du Code, mais cela ne le rend pas plus difficile qu’avant.

Si l’on y réfléchit bien, l’intégration des vidéos facilite même la compréhension du sujet et des cas à traiter lors des mises en situation. Ce qui n’était pas toujours le cas avec les diapos statiques. Le contenu de l’examen du Code de la route reste à la portée de tout le monde. Il n’a pas été rendu plus facile ou plus difficile, il s’est juste adapté à son époque.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici