L’année 2020 a été très positive pour les vendeurs de SUV : en septembre, ces modèles ont réussi à atteindre une part de marché jamais vue auparavant en France.

Une popularité jamais vue auparavant

Tous les constructeurs se lancent dans la vente de SUV (Sport Utility Vehicle) et ce n’est pas pour rien : les Français sont de plus en plus séduits par ces voitures. Le mois de septembre a été un véritable succès : ces modèles ont représenté pas moins de 41 % des ventes globales, avec 68 922 nouvelles immatriculations, un chiffre record.

En prenant en compte les berlines, les SUV représentent 90 % du total des immatriculations neuves réalisées en France. C’est un marché particulièrement florissant. Les berlines, étant en baisse de 4,5 %, sont désormais suivies de très près par les SUV, même si elles dominent toujours avec  83 211 immatriculations le mois dernier, soit 49,4 % de part de marché. Les chiffres sont éloquents : ces deux segments dominent de manière implacable le marché du Véhicule Particulier (VP) en cette fin d’année.

Des ventes en augmentation

Le SUV parvient à passer à travers la crise financière sans aucun problème, il n’y a aujourd’hui que deux modèles qui enregistrent des ventes en progression : les SUV et les minibus. Selon les données AAA Data, sur la période, les ventes ont évolué de 3,28 %. Une tendance qui avait déjà commencé dès le début de l’année 2020 et désormais se confirme en cette fin d’année. C’est le Peugeot 2008 II, lancé en janvier 2020, qui est actuellement le plus populaire en France avec 8 000 exemplaires vendus. Il est suivi de près par le Renault Captur II et le Peugeot 3008.

Ces véhicules plaisent, car ils bénéficient d’une bonne habitabilité, d’un coffre conséquent tout en étant tendance et en offrant la possibilité de rouler sur tous les chemins grâce aux pneus SUV 4×4. Les SUV accordent un confort aussi bien pour les conducteurs que pour les passagers. Ce mélange entre le 4×4, la berline et le monospace dans un seul véhicule plaît aux hommes comme aux femmes.  Le SUV est aussi reconnu pour être moins gourmand et plus propre qu’un 4×4 basique.

Ils arrivent d’ailleurs à séduire aussi au-delà des frontières françaises : d’après l’institut JATO Dynamics, la part des SUV est proche de 50 % sur les grands marchés européens avec 47 % pour l’Espagne, 45 % côté Angleterre, 44 % en Italie. Les Allemands sont les moins conquis, avec 34 % de parts seulement. Volkswagen et Peugeot sont les grands gagnants de la course au SUV, ce sont les deux marques à avoir écoulé le plus de ces véhicules au terme du 1er semestre 2020.

Les véhicules électriques en progression

Alors que les SUV grignotent des parts de marché en France, les véhicules électriques continuent leur ascension. Grâce à de nombreuses incitations financières, ils représentent désormais 6 % des ventes sur les 9 premiers mois de l’année. Le chiffre peut paraître faible, mais il est à mettre en comparaison avec la même période en 2019 où les ventes étaient uniquement de 1,9 %. On peut donc constater une belle progression.

Autre tendance fournie par AAA Data, le diesel repart à la hausse depuis la reprise des ventes de véhicules à la fin du confinement. Alors qu’il était tombé à 29 % de part de marché en mai dernier, il est remonté pour aujourd’hui représenter 32 % des ventes en septembre. Un chiffre à prendre avec du recul cependant, les ventes du carburant entre janvier et septembre 2020 semblent poursuivre la baisse débutée depuis plusieurs années : on constate une diminution de 3 % par rapport à l’année dernière sur la même période.