Système d’embrayage d’une voiture : qu’est-ce que c’est ?

0
57
boitier de vitesses système d'embrayage

Certains éléments d’une voiture sont essentiels à son bon fonctionnement. C’est le cas de l’embrayage, sans qui votre véhicule ne peut pas rouler correctement. Sans être un pro de la mécanique, il reste donc essentiel d’avoir quelques notions sur cet outil clé à votre voiture. Que savoir sur le système d’embrayage afin d’être sûr qu’il soit en bon état ?

Quel est le rôle de l’embrayage ?

Cette pièce du véhicule établit un lien direct entre le moteur et les roues. Il se charge ainsi d’assurer le mouvement de rotation afin que la voiture se déplace. C’est également l’outil qui permettra de communiquer un changement de vitesse au véhicule. Il transmet, en effet, la nouvelle vitesse au moteur qui modifie en fonction la puissance générée.

Le circuit est donc assez simple. Vous agissez sur la boîte de vitesses, qui transmet par l’embrayage l’information au moteur. Là encore, l’embrayage signale aux roues la puissance de rotation demandée par le moteur. Contrairement à ce qui peut s’imaginer, une vitesse basse n’est pas la plus faible. Au contraire, la puissance du moteur doit permettre une impulsion telle que la voiture puisse avancer, sans pour autant aller plus vite.

Ainsi, en première vitesse, le véhicule est au plus lent, mais la puissance est au plus fort. Ce n’est qu’une fois le mouvement de rotation lancé, et de la vitesse prise par le véhicule, que les vitesses suivantes peuvent s’enclencher. Elles demanderont moins de puissance au moteur, mais augmenteront la rapidité de la voiture.

Système d’embrayage : comment est-il composé ?

Au vu de son importance dans le circuit de fonctionnement d’un véhicule, l’embrayage est une pièce sur laquelle il est essentiel de veiller. Comme l’expliquent des spécialistes automobiles, le prix de l’embrayage peut alors varier d’un véhicule à l’autre. Cela se justifie par plusieurs raisons, telles que les prix de base chez le constructeur, la difficulté de l’intervention pour installer l’embrayage, mais aussi parce que la pièce est en plusieurs morceaux.

En effet, elle se décline en réalité en plusieurs composants :

  • l’embrayage, composé de deux disques reliés au moteur ;
  • la boîte de vitesse, pour déterminer la puissance demandée ;
  • l’arbre de transmission, chargé de passer le message du moteur aux roues ;
  • la pédale d’embrayage par laquelle, dans une voiture manuelle notamment, vous demandez de la puissance au moteur.

Comment fonctionne l’embrayage ?

Le rôle de ce système rend son fonctionnement assez explicite. L’objectif, donc, est de transmettre l’énergie dans le véhicule, d’un élément à l’autre. Logique : il faut que le moteur soit en transmission avec les roues pour que ces dernières se mettent en mouvement. La transmission se fait grâce au contact entre les deux disques de l’embrayage. Ces derniers se collent et se décollent. Lorsqu’ils se touchent, une énergie se génère. C’est celle-ci qui passe par les autres composants du système d’embrayage et fait fonctionner l’ensemble.

Utiliser l’embrayage fait partie des premiers éléments que vous apprenez pour passer votre permis de conduire en conduite manuelle. En automatique, ce n’est pas au conducteur d’enclencher l’embrayage, car la transmission par la boîte de vitesse se fait toute seule. En manuelle, vous actionnez le système d’embrayage en appuyant sur la pédale la plus à gauche. Il y a trois positions d’embrayage :

  • la position débrayée, où la pédale est enfoncée, de telle sorte que les disques sont décollés et ne transmettent pas d’énergie ;
  • le point de patinage, où les disques sont en léger contact afin d’assurer une énergie modérée pour réaliser un démarrage ou des manœuvres à faible allure ;
  • la position embrayée, où la pédale est relâchée de sorte que les disques sont collés et transmettent l’énergie pour permettre au véhicule d’avancer.

Embrayage de voiture : quand faut-il le changer ?

Il y aura plusieurs recommandations à prendre en compte afin de savoir quand vous devez changer votre embrayage. Dans un premier temps, consultez le guide constructeur de votre véhicule. Les fabricants auront certainement déterminé une fourchette de kilomètres ou un kilométrage recommandé pour effectuer cette modification. Cela s’explique par l’usure qui peut être apportée à la pièce du véhicule.

Attention, toutefois, la fourchette peut augmenter ou diminuer selon votre style de conduite. Éviter un freinage soudain, conserver la fluidité de conduite : voilà des éléments qui vous aideront à préserver votre équipement. Autrement, comptez sur un changement moyen tous les 150 à 200 000 kilomètres de route.

Au-delà des recommandations d’usage et de soin, toutefois, d’autres éléments peuvent être parlants. En effet, certains signaux vous indiqueront le dysfonctionnement de votre embrayage. Dans ces cas-là, il sera tout aussi essentiel de le changer, même si la fourchette de kilomètres n’est pas atteinte. Voici quelques symptômes révélateurs d’un embrayage HS :

  • une pédale d’embrayage qui s’enfonce difficilement ;
  • la souplesse de la pédale d’embrayage semble disparaître ;
  • le passage des vitesses est de plus en plus compliqué, demandant plusieurs tentatives ;
  • un patinage de l’embrayage au démarrage ou à la prise de vitesse ;
  • des à-coups répétés lorsque vous démarrez le véhicule, notamment en côte ;
  • un bruit de frottement se fait entendre dès que vous appuyez sur la pédale.

Selon le symptôme, un ou plusieurs composants du système d’embrayage peut être en cause. Il est nécessaire, dans tous les cas, de consulter un spécialiste afin d’assurer les réparations ou les vérifications nécessaires.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici