Jeune conducteur, quelle conduite adopter ?

0
65
conduite à adopter jeune conducteur

L’obtention du permis de conduire vous donne plus de liberté de circulation au quotidien. Conduire implique aussi des risques et des responsabilités. Si vous ne prenez pas les précautions nécessaires, vous pouvez non seulement mettre votre vie en danger, mais aussi celle des autres usagers de la route. C’est sans parler des conséquences financières qu’implique un accident ou toute infraction au Code de la route. Découvrez alors tout ce qu’il faut savoir pour une conduite en toute sécurité, en tant que jeune conducteur.

Conduisez prudemment et de façon préventive

Il existe plusieurs réflexes à adopter en matière de conduite en tant que jeune conducteur.

Faites du port de la ceinture un automatisme

Le port de la ceinture est une précaution à prendre pour tout automobiliste, en particulier les jeunes conducteurs. C’est d’ailleurs obligatoire pour toutes les personnes présentes dans le véhicule et vous devriez vous en assurer avant de démarrer le véhicule.

Évitez toutes distractions au volant

Les jeunes conducteurs ont tendance à être plus facilement distraits que les conducteurs plus âgés et expérimentés. Les distractions au volant constituent une infraction au Code de la route. Il faut donc éviter l’utilisation de téléphones portables, d’internet, voire écouter la musique trop fort lorsque vous conduisez.

Il est aussi important de faire régulièrement des pauses lorsque vous conduisez longtemps, pour limiter les risques de somnolence.

Proscrivez la consommation d’alcool et de drogues

Les jeunes ont également plus tendance à se retrouver dans des scénarios de consommation d’alcool ou de drogues lors de la conduite d’un véhicule. C’est non seulement puni par la loi, mais cela vous met aussi en danger en diminuant vos facultés, votre concentration et vos réflexes, ce qui peut conduire à des accidents graves, voire mortels.

Respectez les limitations de vitesse

Durant le permis probatoire, le jeune conducteur doit respecter des limitations de vitesse spécifiques :

  • 80 km/h au lieu de 90 km/h sur les routes hors agglomération,
  • 100 km/h au lieu de 110 km/h sur les routes à deux chaussées séparées par un terre-plein.

Il est important de les respecter scrupuleusement. Sachez que vous vous exposez à un retrait de 3 points en cas d’excès de 30 km/h ou plus, avec l’obligation de suivre un stage de récupération de points. Vous pouvez en revanche perdre 6 points pour un excès de 50 km/h et plus, ce qui se traduit par l’annulation du permis probatoire, sans possibilité de faire un stage.

Comparez les assurances pour obtenir les meilleurs tarifs

Comme tout autre conducteur, le jeune conducteur doit également souscrire une assurance auto. L’assurance est indispensable, car sans elle, vous pouvez vous voir retirer votre permis, être amené à payer des amendes et engager de nombreux frais en cas d’accidents. Elle doit alors a minima couvrir la responsabilité du conducteur en cas d’accident, c’est ce que l’on appelle une assurance au tiers.

Les assureurs ont tendance à être plus exigeants par rapport aux jeunes conducteurs. Certains pratiquent des surprimes pour les personnes en permis probatoire. D’autres refusent même d’assurer le véhicule s’il est trop puissant ou sportif. Il faut alors bien chercher et choisir.

Il existe néanmoins de nombreuses offres auxquelles vous pouvez souscrire. Comparez alors plusieurs assurances auto jeune conducteur pour trouver la meilleure offre. Vous pouvez aujourd’hui le faire directement en ligne. Les assureurs y présentent toutes les modalités et les tarifs, ce qui vous fait gagner du temps.

Jeune conducteur conduite

Maintenez un bon dossier de conduite

Le permis probatoire a été mis en place en 2004 pour encourager les jeunes conducteurs à adopter une conduite responsable. Après l’obtention du permis, celui-ci n’est crédité que de 6 points, contre 12 points normalement. Si le jeune conducteur ne commet pas d’infractions, le permis est crédité progressivement jusqu’à atteindre les 12 points au bout de trois ans.

Garder un bon dossier de conduite est essentiel en tant que jeune conducteur. Une conduite responsable implique notamment le respect des limitations de vitesse pour éviter les retraits de points, les contraventions, voire les accidents. Vous devez également respecter scrupuleusement le Code de la route, et adopter les bons réflexes :

  • gardez une bonne distance de sécurité avec les autres véhicules, et particulièrement les véhicules lourds,
  • montrez-vous courtois et patient (céder le passage aux piétons, respecter les priorités aux intersections…),
  • ajustez les rétroviseurs et vérifiez vos angles morts,
  • regardez au loin lorsque vous conduisez,
  • allumez vos feux de croisement,
  • utilisez le klaxon seulement en cas de danger,
  • gardez les deux mains sur le volant.

Même après l’obtention du permis, n’hésitez pas à suivre des cours de perfectionnement pour parfaire vos techniques et être plus à l’aise au volant.

Choisissez une voiture plus petite et plus économe en carburant

Une fois le permis obtenu, l’une des questions qui se posent également est le choix de la première voiture.

Il est généralement conseillé pour les jeunes conducteurs de se tourner vers une citadine compacte, plus économe en carburant et moins puissante. Elle sera non seulement plus accessible à l’achat, mais sera aussi plus facile à conduire et à garer. On pense par exemple aux Peugeot 206, les Renault Clio et Twingo.

Même si vous rêvez de vitesse et de puissance, il est préférable d’opter pour ce type de bolide une fois que vous avez acquis une certaine expérience. Ce véhicule est non seulement plus cher à l’achat, mais aussi à assurer.

Garez votre voiture dans un endroit sûr

Une fois que vous avez acquis votre première voiture, il est aussi important de penser à un endroit sécurisé pour le garer au quotidien. Vous prenez en effet des risques considérables en la laissant dehors dans la rue toutes les nuits. Votre auto n’est jamais à l’abri de personnes mal intentionnées ou qui ne font pas assez attention et qui risquent de l’endommager de différentes manières.

Il est alors conseillé de garer votre voiture dans un parking sécurisé, de préférence dans un garage ou une allée. Investir dans un emplacement sécurisé vous évitera de perdre du temps à chercher un parking tous les jours et de faire des créneaux compliqués. Vous pourrez désormais garer facilement et rapidement votre auto non loin de chez vous.

Cela permettra surtout de mieux le protéger des passants et des intempéries. La prime d’assurance auto diminue lorsque vous garez votre auto dans un lieu sécurisé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici