Encore méconnu du grand public, le métier de tractionnaire est très recherché dans le monde du transport. Il offre de belles opportunités, car c’est un métier qui recrute. Son univers ? Le transport routier de différents types de marchandises. Découvrez en quoi consiste le métier et comment y accéder !

Le métier de tractionnaire : en quoi consiste-t-il ?

Le tractionnaire est un conducteur de poids lourds : son domaine, c’est le transport routier, en particulier dans le secteur de la livraison et du fret. Il tracte des remorques ou des plates-formes et assure ainsi le transport de toutes sortes de marchandises et de produits dans les meilleures conditions et dans les délais prévus. Il peut s’agir de marchandises industrielles, mais aussi d’œuvres d’art, d’antiquités, de denrées alimentaires, de produits chimiques, de voitures, d’équipements de chantier, etc.

Les missions d’un tractionnaire peuvent être ponctuelles ou de longue durée, car ce professionnel se charge de l’expédition des marchandises à l’échelle nationale ou internationale. Il s’occupe du transport, de la livraison et parfois même du retour. La traction portuaire permet d’assurer la sortie des conteneurs depuis les terminaux maritimes vers les entrepôts, tandis que le transport terrestre consiste à acheminer les marchandises depuis les entrepôts vers les clients finaux.

C’est un métier prometteur, et qui recrute. En effet, le tractionnaire est très recherché dans les milieux professionnels en raison de sa polyvalence. Pour en savoir plus sur le métier de tractionnaire, n’hésitez pas à vous informer sur le web !

Devenir tractionnaire : quelles sont les qualités requises ?

Certes, la fonction de tractionnaire s’ouvre au grand public, mais elle n’est pas accessible à tous. Pour pouvoir exercer dans le domaine, il faut répondre à certains critères essentiels et disposer de certaines qualités.

Pour aspirer au poste, il faut détenir les permis de la catégorie C relatifs au transport de marchandises. Le tractionnaire doit en effet disposer d’un permis CE ou d’un permis C1E. Il doit aussi suivre une formation en transport routier pour apprendre le Code de la route poids lourd, l’attelage, le dételage et les contrôles de sécurité nécessaires pour le type de véhicule qu’il conduit. À l’issue de cette formation, une attestation de capacité en transport lourd lui sera délivrée, justifiant de ses aptitudes dans la conduite de poids lourds.

Le métier demande du savoir-faire et parfois, il faut justifier de quelques années d’expérience dans le domaine. Vous pouvez être propriétaire du véhicule ou travailler pour le compte d’une entreprise spécialisée dans le secteur.

Quelles sont les différentes spécialités du métier de tractionnaire ?

Dans ce métier, on distingue plusieurs spécialités comme le tractionnaire à l’étranger, le tractionnaire routier, le tractionnaire frigo, le tractionnaire d’antiquités ou d’œuvres d’art, le tractionnaire spécialisé dans le transport événementiel, etc.

Le tractionnaire frigo par exemple assure uniquement le transport frigorifique. Il tracte des semi-remorques qui contiennent des marchandises sous froid, c’est-à-dire des produits alimentaires congelés ou surgelés, des produits industriels qui doivent être transportés dans des conditions frigorifiques spécifiques tels que des produits chimiques, pharmaceutiques, etc.

Il est possible de se spécialiser dans un secteur en fonction de ses préférences et de la demande !