L’entreprise d’Elon Musk semble inarrêtable. Après une augmentation en bourse des plus fracassante et une année remplie, pour la première fois, d’un beau chiffre d’affaires, Tesla pense déjà à l’avenir. Les designers Drake Nolte et Jack Donald Morris ont imaginé la moto de 2030 : la Tesla Model C, soit le pari d’un véhicule 100 % électrique et intelligent.

Un nouveau 2-roues

Tesla produit pour le moment uniquement des voitures, mais l’entreprise accorde un réel intérêt aux motos. En effet, elles seraient emmenées à se développer davantage dans l’avenir. Le trafic des routes californiennes ne fait qu’empirer et il devrait être particulièrement chargé d’ici l’horizon 2030. Les designers, originaires du Canada et d’Autriche, ont imaginé la concept-bike, toute droite sortie des usines Tesla, qui pourrait répondre à ce phénomène.

La moto est dotée d’un look futuriste, d’un équipement high-tech et de fonctions spécialement pensées pour optimiser le confort et la sécurité des futurs pilotes. Avec des moteurs placés à l’avant, la Tesla Model C est équipée de deux roues avec des bras oscillants à l’arrière. Pour la conduire, le concept est étonnant : on observe une hybridation entre un guidon et un volant de Formule 1. Le bonus de cette moto, c’est la possibilité d’avoir une position spécifique au stationnement. En effet, le pilote peut rétracter la moto pour faciliter la descente et la montée, mais aussi gagner du volume sur l’espace occupé au sol.

Tesla, plus tendance que jamais

En dehors de cette moto du futur, qu’on espère bien voir produite, l’entreprise Tesla se montre pour le moment au meilleur de sa forme. Acheter des actions Tesla n’a jamais été aussi profitable : son action s’est envolée de près de 750 % en 2020 et de 17 % depuis le début de l’année 2021. 2020 aura été une très belle année pour Elon Musk, Tesla ayant réalisé pour la première fois depuis sa création un chiffre d’affaires positif avec un bénéfice net de 721 millions de dollars. Le groupe a, par ailleurs, fait son entrée en décembre au sein du prestigieux indice boursier S&P 500. Il pèse désormais 820 milliards de dollars, soit plus que Facebook, sur la place new-yorkaise.

Jusqu’ici, l’entreprise, créée en 2003, réinjectait directement ses fonds en investissant dans des nouveaux sites et modèles, plutôt que sur sa rentabilité. L’usine de Fremont, en Californie, commence à être bien rodée, tandis que l’usine de Shanghai a commencé à livrer ses premiers véhicules fin 2019. Au final, Tesla a livré 499 550 voitures en 2020, malgré la pandémie. L’entreprise a, de plus, profité d’une importante augmentation des crédits accordés par les autorités aux fabricants de véhicules propres. Au final, Tesla a enregistré une progression complètement inédite dans l’histoire de l’industrie automobile, et même de l’industrie tout court.