Le rôle de l’huile moteur est essentiel, elle garantit le bon fonctionnement de votre véhicule. Elle lubrifie les pièces mécaniques, évacue les impuretés, refroidit le moteur et prévient la corrosion. Avec le temps, elle se dégrade et perd en efficacité. C’est à ce moment là qu’il faut réaliser la vidange de sa voiture, c’est-à-dire remplacer son huile moteur. C’est une étape importante pour tout bon conducteur lors de l’entretien de sa voiture. Elle doit s’effectuer en moyenne une fois par an.

Choisir son huile

Un moteur sans huile est tout simplement destiné à s’arrêter brusquement. Apprendre à changer son huile moteur soi-même permet d’éviter bien des allers-retours chez son garagiste, mais aussi d’économiser. Le coût de revient de la manœuvre revient uniquement à l’achat d’un bidon ! Le choix de l’huile que vous aurez fait est très important, chaque moteur demandant une huile particulière selon sa spécificité.

Les indices de viscosité et les normes à respecter sont indiqués sur chaque bidon. Les huiles se divisent en trois groupes : les huiles 100% synthétiques, principalement pour les véhicules récents, les huiles semi-synthétiques (10W-40) pour les véhicules des années 80/90 et enfin les huiles minérales (15w-40 ou 20w-50) pour les voitures d’anciennes générations. N’hésitez pas à vous renseigner sur internet, ou vous aurez accès à un large choix d’huile moteur pour voiture.

Préparer son véhicule

Pour commencer la manœuvre, plusieurs outils doivent être à votre disposition. Armez vous d’un cric, de chandelles, de clés adaptées au bouchon du carter, d’un entonnoir, d’un récipient pour huile usagée. Enfin, le plus important, votre nouvelle huile moteur. Il est préconisé de porter des vêtements abîmés, l’opération pouvant être particulièrement salissante. Des gants en latex permettront aussi d’éviter d’éventuelles brûlures lors de l’écoulement de l’huile usagée.

Avant d’immobiliser votre véhicule, rouler deux à trois kilomètres permet de rendre l’huile plus fluide en la mettant à température. Il doit ensuite être à l’arrêt pendant dix minutes pour refroidir. Une fois ces deux étapes faites, vous pouvez le monter sur les chandelles, grâce au cric. Dans l’idéal, la voiture doit être bien droite. Vérifiez bien la position et le blocage des chandelles, afin de garantir votre sécurité.

Vous devez ensuite retirer le bouchon du réservoir à huile qui se trouve sous le capot de la voiture. Sauter cette étape va provoquer un phénomène de dépression, donc une vidange plus longue.

Vider la cuve

Vous pouvez maintenant passer sous votre voiture. La prochaine intervention consiste à ouvrir le carter d’huile. C’est une cuve métallique disposée sous le bloc-moteur. Une fois que vous l’avez trouvé, vous pouvez placer le bac de récupération en dessous. Il ne reste plus qu’à desserrer le bouchon à l’aide de votre clé pour que l’huile s’écoule.

Le remplissage

Votre nouveau bidon d’huile en main, verser les trois-quarts de la quantité totale d’huile recommandée par le constructeur dans le réservoir. Après quelques minutes, vous pouvez redémarrer votre moteur afin de réamorcer le circuit de pression d’huile. Une fois le voyant d’huile éteint, couper le contact. Faites ensuite l’appoint par petite quantité jusqu’à obtenir le niveau maximum sur le repère de la jauge. Maintenant que votre vidange est terminée, n’oubliez pas de vérifier régulièrement votre niveau d’huile moteur afin d’entretenir au mieux votre véhicule.

Que faire alors de votre huile usagée ? Ne la jetez surtout pas dans la nature ou dans votre évier. L’huile est un polluant particulièrement nocif pour l’environnement. Videz votre bac d’huile usagée dans un ancien bidon ou des bouteilles. Vous pourrez alors déposer le tout dans une déchetterie ou dans des grands bacs mis à disposition dans les garages ou les centres automobiles.